– Le petit post estival –

Après quelques mois d’absence et pour aucune raison qu’il soit hormis profiter de la vie -ou digital detox, le blog reprend du service le temps d’un article. Et pas n’importe lequel puisque nous allons aujourd’hui vous parler de petits changements qui s’opèrent dans nos vies -sans vraiment s’être concertées dessus auparavant, et qui la rendent meilleure chaque jour !

Tout est question d’histoires.

Marine.

C’était il y a maintenant un an, lors de mon fameux voyage en Australie. Et qui dit voyage, dit forcément beaucoup moins de temps pour les trucs de nana type maquillage et compagnie. On préfère profiter plutôt que de passer trois heures devant une glace. Alors on oublie peu à peu les habitudes du quotidien parce que l’aventure c’est surtout ça : profiter de l’instant ! J’ai donc profité et en ai complètement oublié de me maquiller. Je vous épargne les détails de mon voyage, que vous pouvez retrouvez par ici. S’en est arrivé le retour en France. Rien n’a changé. Plus envie de perdre du temps comme je le faisais bien trop avant. Plus envie de perdre ce temps là, du moins.

Aujourd’hui, je ne me maquille donc presque plus. Le fond de teint, la BB crème et compagnie ? C’est finit ! Il m’arrive de faire mes sourcils et y ajouter un peu de mascara de temps en temps, mais ça s’arrête là. Le rouge à lèvres se fait rare, le fard à paupières encore moins..

Coralie.

No make up ? C’est presque ça…

Qui dit 14 ans dit puberté. Qui dit puberté dit boutons. Et qui dit boutons dit… maquillage ! J’ai commencé à me maquiller en 4ème : fond de teint,  BB crème, correcteur, poudre, eyliner et tout le tralala… juste histoire de masquer mes boutons au départ, puis pour unifier mon teint, tant bien que mal. Une fois le Bac en poche, j’ai peu a peu cessé le fard à paupière chaque matin et le fond de teint étouffant. Peau à tendance très grasse -tendance très familiale d’ailleurs, je me suis rendu compte que le maquillage accentuait l’arrivée des boutons sur mon visage.

Tout est question d’acceptation de soi.

Marine.

Tout début au collège et à l’adolescence : le jugement des uns sur les autres. Sortir du lot, c’est être « différent ». Alors on s’adapte à la société, à ses camarades. On essaie de rentrer dans le moule parce que « ça fait bien », parce que c’est comme ça qu’on se fait des amis. Et puis on grandit et on apprend qu’il faut savoir se différencier des autres pour devenir meilleur. Or, être différent c’est aussi pouvoir être soi-même.

Les dictats de la société, je les refuse. Autant pour ce qui est du maquillage que de mon corps d’ailleurs. Aujourd’hui j’ai envie de faire ce que je veux, où je le veux et quand je le veux. J’ai envie d’être libre, libre d’être qui je veux. Alors j’apprends à m’aimer différemment. J’apprends à aimer mon corps, ses défauts et ses changements. J’apprends à être LIBRE. & ça fait du bien !

Apprendre à se voir sans maquillage.  Apprendre qu’on peut être bien dans sa peau sans être sur-maquillée. Vivre au naturel sans se soucier du regard des gens. Laisser sa peau respirer et prendre l’air. Apprendre que se cacher n’est pas la meilleure des solutions &  s’accepter est la plus importante !

Je me maquille pour me sentir mieux, pour me sentir plus jolie. Mais aux yeux de qui ?

Coralie.

Aujourd’hui je ne me maquille ni weekend, ni pendant les vacances et c’est un BONHEUR. Plus besoin de se démaquiller ; moins de produits, plus d’économies… ma peau me remercie ! En semaine je me contente d’un peu de mascara, d’une touche de correcteur si rougeurs il y a, j’ajuste mes sourcils et le tour est joué. Ma peau est beaucoup moins grasse, j’ai beaucoup moins de boutons et je me trouve tout aussi jolie. Et oui !

J’ai également pris l’habitude de prendre soin de ma peau, de la nettoyer, même lorsque je n’ai pas de maquillage.

Ma routine :

/1/ Lait démaquillant*

/2/  Eau micellaire ou équivalent

/3/ Se rincer le visage à l’eau claire

/4/ Essuyer son visage avec un coton  ou une serviette propre

/5/ S’HYDRATER matin & soir

/6/ Bonus : Faire un gommage une fois par semaine (quand on y pense)

*Les lingettes démaquillantes (Barbara Gould, mes préférés) font aussi très bien l’affaire et prennent moins de place en voyage…

Aujourd’hui je prends beaucoup plus de plaisir à me maquiller, pour une soirée, un événement… ou juste pour me faire plaisir ! C’est vrai quoi, c’est quand même appréciable quelques paillettes et un joli rouge à lèvre -bon, j’y vais molo sur les paillettes, ça fait boule à facette... Et puis il m’a suffit d’un peu plus de confiance en moi, de quelques compliments  de mon chéri -inconsciemment & l’air de rien, ça fait du bien !

Personne n’est parfait.

Marine.

On a du mal à le croire. Internet voudrait nous prouver le contraire. Instagram aimerait nous le faire croire. Mais ne soyons pas dupes ! Personne ne naît parfait. Tout le monde est différent et c’est ce qui fait notre richesse. Il faut savoir apprendre à s’accepter comme nous sommes pour pouvoir se sentir mieux et vivre l’instant présent sans se soucier de ces détails qui importent peu.

Sentez-vous libres de vivre votre vie comme vous l’entendez. Ne vous souciez pas du regard des autres car celui-ci importe finalement peu. Soyez vous même !

Coralie.

Évitez de changer ou de vous cacher pour qui que ce soit. Soyez vous, avec ou sans maquillage ! Tous ceux qui vous voudront du bien vous accepterons comme vous êtes.

Bref, Venez comme vous êtes ! C’était la citation du jour, by voussavezqui. 

 

Belle fin d’été à tous & à toutes !

2 Comments

  1. Hello,

    Super article. Perso j’ai du mal a ne pas me maquiller quand je sort de chez moi. Je fais au minimum les bases.

    XoXo

    • Hello Celine 🙂
      & bien je suis certaine que tu ne devrais pas !
      Merci pour ton message,
      Des bisous xx

Laisser un commentaire