Hello Hello,
Aujourd’hui je reviens avec un article un peu spécial. Un article papotage et confidences au sein duquel je vous parle de mon plus gros problème, celui qui en quelque sorte me gâche un peu – voir constamment – la vie, celui qui ne fait pas rire mon banquier – quoi-que..je n’ai encore jamais eu d’appel pour le moment  – et celui qui ne fait pas non plus rire mes parents : l’achat compulsif ou la fille qui n’a jamais d’argent en stock.
Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours adoré les fringues. Depuis toute petite, je faisais râler ma mère tous les mois à coups de :
– mamaaaaaaan, j’ai rien à me meeeeettre !
– mamaaaaaaaan, tu peux me donner de l’argent de poche steupléééééé ?
– mamaaaaaaaaan, on peut aller faire les magasins ce week-eeeeend ?
carrieJe peux vous dire qu’elle en a entendu plusieurs des phrases comme celles-ci, et pas qu’une fois la pauvre ! Et c’est depuis que je peux enfin travailler et gagner de l’argent par moi-même que je dépense autant. Ajoutons à cela l’ouverture du blog et je CROULE SOUS LES DEPENSES – non, en effet, cette expression n’existe pas. La plupart du temps malheureusement, il ne me reste déjà plus rien en début de mois, voir de la première semaine de paie. C’est toute l’histoire de ma vie. Je n’arrive JAMAIS au grand JAMAIS à garder de l’argent de côté. MALHEUR. Il suffit d’une journée et POUF! tout à disparu. Plus rien, nada, nothing, the end. Autant vous dire que j’ai un peu honte.
Au début, on commence par des petits boulots étudiants par-ci, par-là, il y en a certains qui nous font gagner plus que d’autres. Pour ma part, ce fût le king du chicken qui m’a rendue riche si l’on puis dire. ahah. J’ai bossé chez eux, j’ai gagné beaucoup d’argent et quelques kilos en plus. Le montant n’a pas seulement augmenté sur mon compte en banque mais aussi sur la balance. Mais passons. Premières paies oblige, premiers sous dépensés : vacances, fringues, sorties. Tout y est parti et je n’ai jamais réussis à garder un centime de côté. Et c’est là que mes malheurs ont commencés. De KFC je suis passée à un job étudiant plus sérieux. J’ai perdu en salaire mais aussi en kilos – point positif. Mais cela ne m’a pas arrêtée. C’est donc depuis ces toutes premières expériences professionnelles que mon addiction a débutée. Depuis mes 18 ans, l’après-bac, les premières paies, les premiers salaires, les premières folies, la liberté, la vie.
Jusqu’alors je ne m’en inquiétais pas. Dépenser me paraissait normal. Lorsque l’on est étudiant et que l’on commence à gagner de l’argent, on prétexte que l’on est jeune, que l’on s’amuse et que l’on en a pas assez pour pouvoir mettre de côté. Mais aujourd’hui, un problème se pose. Je fais le bilan. Plus j’avance dans mes études, moins je mets de côté et plus je dépense. Cela a toujours été le cas jusqu’alors mais comme je vivais avec ma famille, je pouvais dépenser plus facilement car je n’avais pas toutes les contraintes qu’il y avait autour – achat des soins beauté, des sorties, de la bouffe du midi, du forfait téléphone, de la voiture. De nouvelles contraintes s’ajoutent à mes dépenses et la vie y est différente. Il faut grandir, savoir se débrouiller seul, gérer son budget. Alors vous allez me dire – Quooooiii ? Elle est sériiieuse ? A 22 ans elle sait pas se débrouiller toute seeeeeule ? Et bien il est difficile de se l’avouer mais NON. Non je ne sais pas me débrouiller toute seule budgétairement parlant. Et OUI, je suis une grosse dépensière compulsive – voir une enfant. Je craque très facilement et notamment en fringues. C’est une obsession. Je ne peux pas ne pas acheter de vêtements au moins une fois par mois. Une catastrophe !
Hier, ma maman m’a demandé si financièrement je m’en sortais bien. Comme d’habitude, j’ai répondu que oui, que je gère, que je suis grande.
Ce matin, je me suis levée et j’ai consulté mon compte en banque. Comme d’habitude, je n’ai déjà plus rien. Non, je ne gère pas. Oui, je suis encore une enfant. Et croyez moi, je suis HORS DE MOI. J’en ai marre. Ras le bol.
Alors quand à chaque début de mois, j’aimerais déjà être la fin du mois pour recevoir ma paie au plus vite, je me sens seule. Cela me fatigue de devoir toujours appeler à l’aide. Il est déjà trop tard pour prendre de bonnes résolutions mais je compte bien m’y mettre le mois prochain. Mon mantra ? Dépenser moins pour vivre mieux ! Parce que certaines fois il faut savoir se restreindre, consommer moins pour pouvoir profiter au mieux d’autres choses. J’espère pouvoir le tenir, réussir et ENFIN mettre de l’argent de côté. Il faut aussi dire que dans notre société actuelle, nous sommes sans cesse poussés à la consommation : consommer plus pour vivre mieux. Le point positif à ce problème, c’est que je m’en rende compte. Maintenant, la prochaine étape sera de pouvoir résister aux vitrines alléchantes des magasins de la rue Sainte-Catherine et dire STOP aux dépenses inutiles ! La suite au prochain épisode… Suis-je la seule dans ce cas-là ? Je ne pense pas. Du moins, je l’espère.
Y-a-t’il des accros du shopping dans l’assemblée ? 🙂 Des personnes qui ne peuvent pas passer un jour sans dépenser ? Si vous faites partie de cette espèce si particulière, n’hésitez pas à me partager votre histoire ! Je serais ravie d’échanger avec vous sur le sujet chers lecteurs et lectrices du blog !
Love, 

4 Comments

  1. Vivre seule, c’est apprendre à faire ces comptes 😉
    Mais je te rassure je ne met pas de tunes de côté durant l’année parce qu’il faut savoir se faire plaisir aussi. Mais lorsqu’on est étudiante ça permet mettre des sous de côté l’été et de commencer la rentrée plus sereinement 😉 Surtout lorsqu’on à une voiture, donc des dépenses imprévues ^^

    • Marie, Marie..si seulement j’étais toi, ça serait plus facile ! ahah. Mais tu me connais..;)
      Pleins de Bisous !!

  2. Alors non, rassure toi, tu n’es pas la seule! J’étais pareil et il m’a fallut du temps (et surtout beaucoup de motivation) pour arriver à gérer mon budget puis économiser. Pour commencer, tu peux retirer en liquide un petit budget chaque semaine. ça t’obligera à ne pas dépenser plus de ce que tu n’as. Ensuite, pour économiser, c’est pas mal de se fixer un but motivant à court terme (un voyage pour cet Eté, un week à l’étranger pour le printemps ou un super sac à main) puis à long terme (une voiture, un appart, …). Perso je commence tout juste l’étape « économiser sur le long terme » LoL c’est dur car je suis hyper accro au shopping, même avec mes beaux enfants à qui j’adore acheter des fringues. Mais j’essaie de me rappeler chaque jour pourquoi j’économise et pour ne pas être frustré, je m’octroie un petit plaisir shopping raisonnable pour ne pas être frustrée 🙂 j’espère que ça pourra te donner un coup de pouce ! Bises et bonne soirée 🙂

    • Merci pour ta réponse ! 🙂
      Alors pour te répondre en liquide j’ai tendance à beaucoup plus dépenser alors que en carte j’ai jamais de monnaie donc beaucoup moins..
      Economiser sur le court terme c’est encore faisable mais le long terme…ca me paraît tellement loin !
      Je suis comme toi, j’ai souvent envie de faire plaisir et d’offrir des fringues aux autres aussi, du coup c’est encore pire !! ahah.
      Après clairement je ne dépense pas des milles et des cents mais étant en stage ça fait beaucoup sur ma paie…x)

Laisser un commentaire